Matériel et Plugins indispensable VS superflu pour Ableton

 

Le Matériel INDISPENSABLE VS Le Superflu et les Bon Plans du Bedroom Producer

Passant de tutoriel en tutoriel, tu vois défiler des tonnes de producteurs avec du matériel hors de prix et des plugins à n’en plus finir. Tu te dis qu’avec un peu plus de matos, des meilleurs plugins, un contrôleur midi un peu mieux fourni ou un autre DAW, tu pourrais probablement produire mieux, sonner mieux, faire des lives de malaboules (malade et maboule dans le même mot…sisi). 80% d’entre nous reçoivent les Newsletters de chez Native qui ont ce pouvoir de systématiquement te pousser à croire que leur nouveau hardware va révolutionner ta manière de produire, leur nouveau plugin sera le seul utilisé par nos producteurs préférés l’année prochaine et que tu ne peux pas continuer sans la nouvelle version de Komplète. 78% d’entre nous n’arrivent pas à clicker sur le lien pour se désinscrire de la plupart de ces Newsletters qui nous font tant souffrir. Hors si on fait un petit récapitulatif de ces 5 dernières années, le seul plugin qu’il fallait avoir c’était Massive, effacé de plus en plus ces deux dernières années par le merveilleux SERUM de chez Xfer Records.

NDLR Les pourcentages utilisés dans ce sondage sont totalement aléatoires.

 

Le matériel accumulé pendant les années de production ne sert en finale que très peu.

Le matériel accumulé pendant les années ne sert en finale que très peu et n’est que rarement la clé vers de meilleures productions.

 

 

Nous avons décidé de faire le tour de notre Hardware et des achats compulsifs accumulés au fil du temps et de les comparer à ce dont nous nous servons réellement pour produire de la musique, et isoler ce qui est vraiment indispensable à la production « In the Box ».

 

Hardware accumulé : AKAI MPK 249, Launchpad MK1, Ableton Push 1, Motu Micro Book, Native instruments Audio 2, Apogée Duet 1, Macbook Pro 15″, Imac 27″, Arturia Minilab (on déconseille fortement d’ailleurs), Neumann KMS 105 (Merveilleux), YAMAHA HS8 (Re Merveilleux), Sennheiser HD 380 PRO, Senheiser HMD 25-1.

Software accumulé : Native Instruments Massive, FM8, Razor, Isotope Ozone 4, Ableton Live 8 et 9 suite, Xfer Serum, Sylenth, Arturia Minimoog V Original, Sausage Fattener, Ohmicide, Sugar Bytes WOW,

 

Après maintenant 5 ans de production intensive, nous pouvons confirmer que la plupart des achats ont mené vers 2 choses.

  • Premièrement une courte phase d’excitation durant laquelle, nous devons l’admettre, ce nouveau matériel pousse aux expérimentations en tous genres menant souvent à la production de nouveaux sons, riffs et ,occasionnellement, de chansons complètes.

 

  • Deuxièmement, une perte presque systématique de temps à comprendre, apprendre, et maitriser le nouveau plugin/hardware. Même si la période d’excitation mène parfois à la création de nouvelles choses, la perte de temps occasionnée, elle, aurait chaque fois pû être utilisée pour produire et approfondir la maîtrise de ce que nous possédions déjà.

C’est aussi ces achats compulsifs qui rendent la vie un peu plus drôle mais tssss


 

 

Après avoir fait un travail intensif pour supprimer les Newsletters de notre boîte mail et minimisé les voyages vers notre dealer de Hardware préféré à Bruxelles, Key Music (on te le recommande chaudement d’ailleurs niveau musique électronique), voici le matos dont nous nous servons réellement tous les jours et le seul nous soyant vraiment indispensable à la production.

 

Hardware indispensable à la production : Macbook Pro 15″, Sennheiser HD-380 Pro et l’incontournable Apogee Duet.

Hardware de Base de When Jekyll hides

Hardware de Base de When Jekyll hides

NDLR « Tout ce dont tu as vraiment besoin pour produire c’est un PC/MAC, un casque que tu connais par coeur, ses points forts, ses faiblesses et ses tendances à accentuer certaines bandes de fréquences et une carte son. Le DAW (Ableton Live, Logic, FL Studio, Cubase..) importe peu, tant qu’il te convient. Ses softwares ont eux aussi leurs points forts et leurs faiblesses, mais elles se trouvent essentiellement dans le workflow. Les légères différences de qualité audio en sortie sont négligeables dans la plupart des cas.

 

Software indispensable à la production : Xfer Records Serum, Ableton Live, Isotope Ozone (peu importe la version, c’est n’est jamais qu’un peu plus de poudre de perlinpinpin dans les yeux) et 2C Audio Aether (Réverb).

Une fois de plus c’est une question de préférence. Essaie de te focaliser sur quelques VSTs que tu connais sur le bout des doigts et au moins une bonne REVERB (La CONVOLUTION REVERB est une merveille et gratuite avec Ableton Live Suite).

En dehors de ça, les DAWs sont généralement bien fournis en Audio units/VSTs d’effets en tous genres.

 

Nos recommandations DAW

LOGIC : C’est sur cette plateforme que nos premières productions ont pris forme. Un software complet, plein de présets prêts à l’emploi (que l’on retrouve souvent à l’identique dans de grosses productions pop), plein de plugins de qualité et de Synthés bien fournis. Le mauvais côté est son instabilité permanente… Il crashe sans raison plusieurs fois par jour et on fini par trouver presque normal de relancer le soft toutes les heures. C’est un deal breaker pour nous, hors de question d’accepter qu’un soft te lache pendant la composition d’une mélodie, ou d’une prise voix. Ce n’est cependant pas ce qui nous à fait détourner le regard de Logic. C’est en effet au moment de préparer ton premier Set Live qu’Ableton apparaît comme le meilleur choix. (En dehors du fait que Skrillex l’utilise et bon…Skrillex quoi!)

 

Ableton : Il est vrai qu’il est complètement différent des autres et que c’est assez déroutant durant les premières heures, voir semaines. Mais Ableton est à notre connaissance le seul Software capable de composer en Linéaire et en Session (chaque piste est découpée en « Clips ». Ce qui nous permet de jouer chaque section de chaque piste à n’importe quel moment et de remixer en temps réel notre nos morceaux. Un vrai paradis au moment de la création de morceaux, et une porte ouverte à l’inspiration). Il permet aussi de contrôler les signaux MIDI entrant et sortant de manière très aboutie ce qui fait de lui la pièce centrale d’un Live en jouant nos morceaux, déclenchant des boucles video dans RESOLUME (Software VJ) via MIDI ainsi que des séquences Lights. Le dernier point fort d’Ableton est quil ne plante pour ainsi dire jamais.

Un petit nouveau adopte le workflow Linéaire/Session et vaut le détour : Bitwig

 

Nos recommandations Plugins Effets

La Convolution Reverb de Max For Live Essentials. Gratuite avec Ableton Live Suite, elle est très complète niveau contrôle et sonne parfaitement…en même temps, c’est normal c’est une Reverb à Convolution. Disponible dans Max For Live Essentials

Les Freebies de Steeve Duda : Le fondateur de Xfer Records donne quelques plugins gratuitement sur le site officiel, dont une reproduction du fameux OTT. Vous pouvez les télécharger ici

Sugar bytes WOW et Ohmicide : Deux distortions dont nous nous servons régulièrement et qui valent leur pesant d’harmoniques. UH UH. WOW – Ohmicide (Disto multi bande)

Isotope Ozone : Le plugin de « Mastering » le plus connu. Il te permet de booster tes productions instantanément et il le fait franchement pas mal. Ce plug coute par contre une petite fortune (229€ Standard – 459€ Advanced). Il n’est pas indispensable, mais si tu prends tes productions au sérieux, il va falloir passer par l’étape mastering à un moment. Et cette étape coute toujours cher. Page officielle : OZONE

Les Freebies de Melda Production : Une paquet de freebies (Analyzer, Autopan, Oscillator, Noise Generator, Tuner….) Disponibles ICI

 

Nos recommandations VSTs

Xfer Records SERUM : Pour nous, le plus efficace, le plus intuitif, le plus rapide et le meilleur rendu. Il demande par contre assez vite énormément de ressources dés qu’on augmente les voies Unison. Lien vers : Serum

Native Instruments Massive : Le Synthé le plus utilisé ces 5 dernières années, il n’a plus rien à prouver… Polyvalent, complet et assez intuitif. Un énormément de présets disponibles de base et sur le net. Lien vers : Massive

 

Hardware Indispensable pour les Sets Live : Un Launchpad (MK1, MKII ou PRO) pour lancer les clips, un contrôleur MIDI avec faders et boutons rotatifs pour gérer les effets et le cross fader et une carte son ayant au moins 2 sorties Stéréo (1 sortie servant au master et l’autre au CUE casque).

Notre template Live : Un Macbook Pro 15″, une carte son Native Instruments Audio 2, Un casque, un Launchpad MK1, et un contrôleur iCon i-Control

 

 

 

Le Pack parfait pour débuter la production à moindre frais

Le Pack parfait pour débuter la production à moindre frais

Le Pack parfait pour débuter : Voici un dernier pack qui peut sauver la vie. Focusrite , marque légendaire de Pré amps, s’est ouvert depuis quelques années maintenant au marché grand public.

Ils proposent des pack vraiment bon marché dont celui qui retient notre attention pour tout Bedroom producer qui voudrait se lancer du jour au lendemain.

Ce pack contient une Carte Son (2entrées mono, 2 sorties Stéréo), un casque extra auriculaire, un Micro à large diaphragme (pour les prises voix) et le câblage nécéssaire pour le tout.

Pour moins de 200 euros. Vraiment difficile de faire moins cher.

Vous pouvez vous le procurer ici : Focusrite Scarlett Studio Pack

 

 

 

Si tu commences et que tu as un budget limité, comme la plupart d’entre nous, on espère que ce petit article aura recentré les dépenses indispensables et le superflu pour pouvoir commencer à produire.

 

Rack gratuit pour créer un Sub et des Dive Bomb sur Ableton par When Jekyll hides

Rack gratuit pour créer un Sub et des Dive Bomb sur Ableton par When Jekyll hides

Un petit Cadeau pour terminer.

Télécharge gratuitement notre Rack ultime pour les Sub / Dive Bomb.

Il te permet de créer instantanément un Sub Parfait.

Un dive Bomb effect allant jusqu’à 2 octaves de drop.

8 Macros.

1 Distortion

1 Low Pass Filter

0 Euros dollars pour l’avoir.. c’est cadeau quoi. Enjoy!

 


 

D’autres articles intéressants

  • Guide du Matériel Indispensable VS Superflu.